Aujourd’hui, partons à la découverte d’une poétesse, Catherine Grimme qui débute dans le milieu littéraire.

Et si on lui donnait un coup de pouce ?

1. Tout d’abord, bonjour Catherine, depuis quand écris-tu ? Quel est ton parcours ?

Je crois que j’écris depuis que je sais tenir un crayon… Blague à part, comme beaucoup de gens, j’ai toujours exprimé mes sentiments et mes émotions par écrit. Une façon de relativiser les petits événements de la vie sans doute. Quant à publier…l’envie est là depuis des années, mais c’est l’explosion des réseaux sociaux et les réactions quand j’ai commencé à y publier il y a deux ou trois ans qui m’ont convaincue de me lancer dans l’aventure. Mon parcours ? Je ne sais pas si on peut parler de parcours, j’ai commencé à travailler à 20 ans, dans un secteur qui était alors presque exclusivement masculin (sécurité des circulations ferroviaires). Je suis aujourd’hui et pour encore quelques années chef de gare en Alsace, et je partage mon temps désormais entre un métier exigeant et prenant et ma passion de l’écriture.

2) Parle-nous de ton livre « La trace des sentiments »

La Trace des sentiments, c’est un recueil de chroniques poétiques. Des textes écrits en vers libres avec les mots de tous les jours pour exprimer les émotions du quotidien… J’explore toute la palette des sentiments dans ce recueil : de ces nouvelles peurs liées aux changements de nos sociétés à des sentiments plus communs comme la peur du temps qui passe, la solitude, le rêve, la perte d’un être cher, l’amitié ou l’amour bien sûr…On peut lire ces chroniques sans forcément aimer la poésie, et chacun peut s’y retrouver dans un texte ou un autre…et on peut le lire dans n’importe quel sens, au gré de ses humeurs.

Extrait du texte « des mots pour l’amour » / La Trace des Sentiments – Catherine GRIMME

« Tu voulais qu’en quelques mots velours

Je résume pour toi toutes les chansons d’amour…

Mais comment, en quelques rimes bien rondes

Puis-je dessiner c’qui fait tourner le monde…

Si tu m’avais laissé un p’tit peu plus de temps,

J’aurais pu te confier mes pourquoi, mes comment… »

3) Pourquoi aujourd’hui encore écrire de la poésie ?

Je n’ai pas la prétention d’écrire de la poésie à proprement parler. Certes, mes chroniques sont en vers, mais le choix de ce format s’est imposé de lui-même lorsque j’ai commencé à vouloir exprimer mes sentiments et mes émotions. Pour que ce soit plus « percutant » peut-être, que ça se retienne mieux, un peu comme une chanson, une maxime. Pour que les lecteurs puissent les reprendre aussi, s’en servir pour exprimer leurs propres émotions, les partager…

la-trace-des-sentiments

4) D’où vient ton inspiration ? As-tu des auteurs de référence qui t’ont donné envie d’écrire ?

L’inspiration vient du quotidien, de mes sentiments et de mes réactions face aux événements de la vie, mais aussi de mes observations et de mon écoute de mon entourage. Je suis une lectrice assidue depuis l’enfance et presque compulsive, je ne résiste pas souvent à un livre qui me tente. Et ce sont sans doute mes plaisirs de lectrice, les émotions, l’évasion que me procurent mes lectures qui m’ont poussée à écrire moi aussi, mais surtout à partager mes écrits. Pour provoquer des échanges, pour faire rêver, consoler…

5) Quels sont tes projets littéraires ? Autres projets ? Autres passions ?

Le projet suivant n’est déjà plus un projet, puisque le deuxième recueil est sorti le 15 juin dernier, toujours aux Éditions Abordables (lea-book.com). C’est « Balades pour une émotion », créé en collaboration avec Elisabeth Lapenne (page facebook : Dans l’Objectif d’Elisa), une photographe et une amie. Cet ouvrage-là est plus ciblé. Il raconte, toujours en vers libres, les émotions et les sentiments des « fans ». De tous les fans (de foot, de musique, de littérature, de cinéma, d’un artiste ou d’une personnalité en particulier), ces gens passionnés, joyeux, sincères souvent malmenés par les médias et l’opinion et qui s’offrent des parenthèses dans leur quotidien pour vivre leur passion à fond.

Nous y exprimons leurs attentes, leurs petites angoisses, leurs impatiences et surtout le grand plaisir qu’ils ont à se retrouver et à partager ces moments ensemble et avec leur(s) « idole (s) ».

4ème couv balades

Quant à mes autres passions…mes voyages à travers la France chaque fois que j’en ai l’occasion, les bons polars…et tout ce qui permet de s’évader, de découvrir, de rencontrer, de partager…

Nous sommes ravis de nous être entretenus avec Catherine et Plein de Talent lui souhaite une très bonne continuation. On suivra de près la suite de ses écrits.

Publicités